Coeur d’encre de Cornelia Funke

Coeur d’encre est le premier tome d’une trilogie fantastique de Cornelia Funke publié par les éditions Gallimard Jeunesse.

Résumé:

Meggie, douze ans,

vit seule avec son père, Mo. Comme lui,

elle a une passion pour les livres. Mais pourquoi Mo

ne lit-il plus d’histoires à voix haute ?

Ses livres auraient-ils un secret ?

Leurs motsaurient-ils un pouvoir ?

Un soir, un étrange personnage frappe à leur porte.

Alors commence pour Meggie et Mo une extraordinaire aventure,

encore plus folle que celles que racontent les livres.

Et leur vie va changer pour toujours.

Lire n’a jamais été aussi fascinant – et aussi dangereux.

Mon avis:

Alors déjà, j’ai trouver super les citations à chaque début de chapitre tiré de d’autres livres, des livres d’enfance tel que Peter Pan, Le Magicien d’Oz… Il y en a cinq qui m’ont beaucoup plu  dont deux, la première et la dernière, qui ne viennent pas d’une autres histoires.

   Il y a des livres que l’on déguste,

   D’autres que l’on dévore,

   Et queulques-uns, rares, que l’on mâche,

   et que l’on digère, entièrement

Ensuite, l’auteure a inséré des illustrations d’elle dans l’histoire qui sont très jolie. Et puis la couverture, elle est magnifique !! En plus elle est avec en relief et ça, j’adore !

   Mais comment font les enfants qui ne peuvent pas s’acheter de livres ? demanda Naftali.

​   Reb Zebulon répondit:

  – Eh bien, ils s’en passent. Les livres, ce n’est pas comme le pain, on peut s’en passer.

 – Pas moi. Je ne pourrais pas vivre sans livres, dit Naftali

Isaac B. Singer,

Naftali le conteur et son cheval Sus

Venonsen à l’histoire maintenant. C’est donc l’histoire de Meggie, douze ans, qui découvre le secret de son père. Il peut faire sortir des personnages d’histoires mais cela n’as pas que des bons côté, loin de là… Depuis ce fameux soir où Mo faisait la lecture à sa femme, des personnages de Coeur d’encre sont sortis, mais non sans conséquences. Au long de ce premier tome, on découvre comment Mo fait cela, la vie des personnages et les conséquences de ce don.

L’histoire n’est pas raconter par l’un des personnages mais chaque chapitre suit le point de vue d’un personnage en particulier. La lecture est facile, fluide et nous permet de mieux savoir ce que ressent chaque personnages lors d’une certaines situation.

Au fil des pages, on découvre Meggie, un jeune fille très courageuse et qui se bat pour ce qu’elle veut et contre ce qu’elle pense ne pas être juste. Doigt de Poussière est lui aussi obstinné car il est à la poursuite de ce qu’il veut et ne lâche jamais l’affaire. Dis comme ça, c’est un peu bizarre mais je ne veux pas non plus trop vous spoiler, ce n’est pas le but.

Meggie, Doigt de Poussière et Farid sont mes personnages préférés de l’histoire car il ne lâchent jamais l’affaire, qu’ils y arrivent ou non.

Si quelqu’un vole des livres ou ne rend pas des livres empruntés, que dans sa main le livre se métamorphose en un serpent féroce. Que de la foudre le frappe et paralyse ses membres. Qu’il demande grâce en criant et en gémissant et que rien ne vienne apaiser ses souffrances avant qu’il ne tombe en putréfaction. Que les vers des lignes rongent ses viscères comme le ver des morts qui jamais ne meurt. Et à l’heure du Jugement dernier, qu’il se consume à jamais dans le feu de l’enfer.

Inscription dans la bibliothèque du cloître de San Pedro à Barcelone, citée par Alberto Manguel

Ce premier tome n’as pas été un coup de coeur ni une super lecture, mais j’ai quand même passer un bon moment. J’ai trouver l’histoire un peu trop Jeunesse à mon goût mais je continuerais quan même la saga même si je ne pense pas la finir de suite parce que se sont quand même des gros pavés. Le premier tome fait 600 pages, le deuxième 658 pages et le troisième 751 pages. Ils faut donc être motivé pour les lire !

   – Mon petit, dit enfin Grand-mère, tu es sûre que ça ne t’ennuie pas d’être une souris pour le restant de ta vie ?

​   – Ca m’est absolument égal, dis-je. Du moment que quelqu’un m’aime, peu m’importe qui je suis ni à quoi je ressemble.

Roald Dahl, Sacrées Sorcières

Je recommande ce livre surtout pour les enfants vers 9-11 ans car il est très facile à lire, il n’y as aucun mot compliqués mais rien n’empêche de lire quand on est plus grand ! 🙂

 » La force est la seule chose qui compte, enseignait-il à son fils. C’est le plus fort qui fait la loi, lui seul, alors fais en sorte que ce soi toi »

image-21-08-15-1502-8

Publicités

Une réflexion sur “Coeur d’encre de Cornelia Funke

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s