Les HĂ©ritiers, tome 1: La princesse de papier de Erin Watt đŸ‘‘

La princesse de papier

Édition: Hugo Roman

Collection: New Romance

Thématique : Romance, Contemporain

Nombre de pages: 420

Date de parution: 4 janvier 2018

Prix: 17€

Résumé:

Ella Harper est une battante, une Ă©ternelle optimiste. Elle a passĂ© sa vie Ă  dĂ©mĂ©nager de ville en ville pour suivre sa mĂšre, Ă  avoir des fins de mois difficiles et Ă  penser qu’un jour elles allaient s’en sortir. Mais quand sa mĂšre meurt, elle se retrouve seule au monde

Jusqu’au jour oĂč Callum Royal apparaĂźt dans sa vie. Finis la galĂšre et le club de strip-tease pour payer ses Ă©tudes. La voilĂ  dans le grandiose manoir des Royal. De l’argent, du luxe du confort
 Et
 les cinq fils de Callum.
Tous la dĂ©testent, tous sont dĂ©sespĂ©rĂ©ment attirants. Le plus charismatique d’entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus dĂ©terminĂ© Ă  la renvoyer lĂ  oĂč il pense qu’est sa place, dans un monde de dĂ©nuement qu’elle n’aurait jamais dĂ» quitter. Il ne veut pas d’elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppĂ© des Royal.
Et s’il avait raison ?
Argent, excĂšs, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu’Ella dĂ©couvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu’elle apprenne Ă  Ă©dicter ses propres rĂšgles royales.

« – Tu joues un jeu dangereux, grince-t-il.

Je le sais trĂšs bien. Mais je ne veux pas laisser Reed se rendre compte qu’il m’a touchĂ©e. Je baisse la main et serre la poing.

– Je ne connais pas d’autre façon de jouer. »

Mon avis:

En finissant ma lecture, mes Ă©motions Ă©taient chamboulĂ©s, mais je savais que j’avais beaucoup aimĂ©. Pour moi, la seule chose choquante a Ă©tĂ© la fin puisque je ne m’y attendais pas et que je n’ai pas compris le pourquoi du comment et aussi certains propos. Mais, aprĂšs avoir lu l’article de Lunabookaddict(son article), je me suis rendu compte de davantage de choses. Je ne suis pas entiĂšrement d’accord avec sa vision de l’histoire mais elle a entiĂšrement raison sur plusieurs points. Il va y avoir des spoils donc faĂźtes attention. Et prĂ©parer-vous Ă  boire et Ă  manger, parce que je n’ai jamais Ă©crit d’article aussi long !

Ella a perdu sa mĂšre, et Callum arrive dans sa vie, dĂ©clarant que c’est son tuteur. Ella doit se dĂ©brouiller seule, entre Ă©cole et travail en club de strip-tease, sans que personne ne s’aperçoive que sa mĂšre est dĂ©cĂ©dĂ©e et qu’elle n’a pas l’Ăąge qu’elle prĂ©tend avoir dans son boulot. En gros, sa vie c’est un Ă©norme bordel et Callum l’emmĂšne avec lui dans sa maison avec ses 5 fils (ça s’annonce mal).

Certes, Callum propose Ă  Ella de rester chez lui contre de l’argent, ce qui peut paraĂźtre comme si Callum « achetĂ© » Ella. Cependant, je ne vois pas les choses de la mĂȘme maniĂšre. Alors oui, il lui donne de l’argent tant qu’elle reste Ă  la maison, mais la vie d’Ella est dĂ©jĂ  tellement chaotique et pauvre. Cet argent, je le vois comme une possibilitĂ© pour Ella d’avoir accĂšs Ă  un avenir. Il ne l’oblige pas Ă  rester et Ă  prendre cet argent, c’est tout de mĂȘme elle qui dĂ©cide. Jusqu’Ă  ce moment, cela peut sembler « normal » et pas trop dangereux.

Ensuite, on dĂ©couvre les 5 fils avec clairement aucune envie de la faire entrer dans leur vie, et avec des a priori bien prĂ©sents. MĂȘme si j’ai fini par tous bien les aimĂ©s (sauf GidĂ©on, j’ai encore des doutes), ils restent tout de mĂȘme des connards. Leurs paroles et leurs actes (que vous pouvez retrouver dans l’article d’Audrey) sont parfois horriblement durs et crus. Je restais parfois un peu choquĂ©e devant leurs mots qui Ă©taient horribles. Certes, ils ne veulent pas d’elle, leurs vies part en cacahuĂštes et tout, mais quand mĂȘme. L’insultĂ©e, l’harcelĂ©e et lui faire de telles avances en partant du principe que pour eux, c’est une pute, ce n’est pas possible. Je ne cautionne pas leurs personnalitĂ©s du dĂ©but, ça ça ne changera pas. En revanche, en apprenant Ă  les connaĂźtre, on les comprend un petit mieux, et on se rend compte de leur souffrance. Attention, cela n’excuse pas tout, mais au bout d’un moment, j’ai fini par les apprĂ©cier en les connaissant, et il reste encore beaucoup de choses Ă  savoir.

« – Tu devrais partir d’ici. Ces Royal vont te dĂ©truire.

– Peut-ĂȘtre que je veux ĂȘtre dĂ©truite, dis-je lĂ©gĂšrement.

Elle me laisse partir en ĂŽtant sa main, puis se pelotonne sur elle-mĂȘme.

– Personne ne veut ĂȘtre dĂ©truit. Nous voulons tous ĂȘtre sauvĂ©s. »

Ce livre regorge de thĂšmes importants : le harcĂšlement sexuel et le viol. Pour moi, l’auteure a cherchĂ© Ă  dĂ©noncer cela. Non seulement le harcĂšlement sexuel et le viol, mais aussi la rĂ©alitĂ© de la vie : certaines jeunes filles doivent ĂȘtre strip-teaseuses et vendre leur corps pour survivre, et c’est un fait. Certes, l’Ă©criture ne montre pas cette dĂ©nonciation, mais moi je vois les choses comme cela. Ils se font souvent justice soi-mĂȘme, sans que Callum soit au courant et ce n’est pas forcĂ©ment la meilleure des solutions, je vous l’accorde. Cependant, lorsque Ella a failli se faire violer et qu’elle se venge, je pense que c’est une bonne chose pour les garçons (attendez avant de hurler). Je ne pense pas que se bagarrer aurait Ă©tĂ© bĂ©nĂ©fique pour eux, et cette vengeance n’est pas parfaite puisque la loi n’est pas du tout impliquĂ©e, et je ne suis pas forcĂ©ment d’accord sur le fond. Ils se vengent, ça craint, on est d’accord. Ce qu’il aurait fallu, et c’est la seule vraie bonne solution, c’est de faire appel Ă  la justice. Cela, c’est indĂ©niable. Je pense que s’ils avaient mis au courant Callum, cela aurait Ă©tĂ© diffĂ©rent sur beaucoup de choses. MĂȘme s’il n’est pas le pĂšre idĂ©al, il aurait probablement (enfin j’espĂšre), pris une dĂ©cision plus rationnelle et moins vengeresse. Cependant, dans ce monde de riches, le violeur serait trĂšs probablement sorti avec pas grand-choses.

Les garçons ne sont clairement pas des anges, tant dans leurs propos que dans leurs actes. On ne sait encore que peu de choses sur eux, mĂȘme si on voit clairement qu’ils sont paumĂ©s et ont des problĂšmes. Pour moi, mĂȘme si je les aime de plus en plus, ils restent des connards (oui, c’est contradictoire). On ne pouvait pas s’attendre Ă  ce qu’ils l’apprĂ©cient, ou au mois l’acceptent, dĂšs le dĂ©but. Par contre, ils vont parfois beaucoup trop loin. Ils sont totalement obsĂ©dĂ©s par le sexe, et il ne se passe pas une page sans qu’on en parle. Ils font parfois preuve de harcĂšlement au dĂ©but du roman, et ça je ne l’accepte pas. Ella a parfois la force de se dĂ©fendre, mais pas toujours, et elle reste parfois comme une gourde devant eux. Je n’accepte pas le harcĂšlement, je ne comprends pas toujours son manque de rĂ©action, mais agir face Ă  cela n’est pas toujours Ă©vident. Pour moi, l’auteure essaye de dĂ©noncer cela, mĂȘme si cela n’est pas trĂšs bien montrer. Elle a un peu trop tendance Ă  se laisser faire, et cela rend son personnage un peu niais et sans impact.

« Mon talent, si tant est que j’en ai un, ce n’est pas la danse. C’est ma capacitĂ© Ă  croire que demain sera meilleur qu’aujourd’hui. »

Bon, assez de nĂ©gatifs et parsson du positif. MĂȘme si beaucoup de choses ne sont pas idĂ©ales, j’ai tout de mĂȘme beaucoup aimĂ© l’histoire, c’est mĂȘme un coup de coeur. Cela peut sembler bizarre aprĂšs tout ce que je viens de dire. Mais malgrĂ© tous les dĂ©fauts, j’ai beaucoup aimĂ© Ella, et j’ai bien aimĂ© les garçons. MĂȘme si les garçons Ă©voluent et deviennent attachants, j’ai toujours en tĂȘte leur cĂŽtĂ© connard. Je pense qu’avec les autres tomes, on finira par beaucoup mieux comprendre les garçons et leur pĂšre, et qu’enfin, ils arrĂȘteront d’ĂȘtre comme ça ! J’ai dĂ©vorĂ© ce roman que j’ai trouvĂ© quand mĂȘme super addictif et j’ai hĂąte de lire le tome 2. La fin m’a laissĂ© sur les fesses parce que clairement, je ne l’ai pas vue arriver comme ça, mĂȘme si j’avais parfois l’intuition que quelque chose comme cela aller arriver.

GrĂące Ă  Audrey, je me suis vraiment rendu compte de certaines choses, et ma perspective de l’histoire a changĂ©. Je suis dĂ©solĂ©e pour cet article aussi long, mais il me semblait important de rendre compte de certaines choses. Les filles dans les romans sont souvent considĂ©rĂ©es comme des moins que rien, et c’est bien dommage. Il y a encore du progrĂšs Ă  faire, mais les romans sont aussi un reflet de la rĂ©alitĂ©, de notre monde actuel.

J’ai l’impression que mon avis est totalement contradictoire, de dire une fois blanc, une fois noir. J’en suis, encore une fois, vraiment dĂ©solĂ©e. J’ai Ă©normĂ©ment aimĂ© l’histoire mais elle contient des choses qui ne me plaisent pas, c’est un fait. Il n’empĂȘche que j’irais dĂ©vorer le tome 2 et le tome 3 dĂšs sa sortie, parce que j’ai adorĂ© et que je veux savoir ce qui va se passer. Si vous l’avez lu, n’hĂ©sitez pas Ă  me dire ce que vous avez pensĂ© de ce premier tome, sans jugement. On a tous nos opinions propres alors ne soyez pas insultants ou quoi, merci.

Publicités

6 réflexions sur “Les HĂ©ritiers, tome 1: La princesse de papier de Erin Watt đŸ‘‘

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

w

Connexion Ă  %s