Exilium, tome 1: L’Internat de Frédéric Bellec

Pour la seconde fois, je me lance dans un roman autoédité. Et, encore une fois, je n'ai pas été déçue. L'univers est différent de ce que je lis d'habitude mais il faut parfois sortir des sentiers battus ! J'ai eu un peu peur, j'ai bien ri, mais j'ai surtout pris une leçon d'humanité. Il faut avoir l'esprit ouvert pour lire ce roman, pour croire à ce que l'on lit, parce que, qui sait, peut-être que tout cela existe réellement ?!

Publicités