HUGO ROMAN - Nos âmes tourmentées - Morgane Moncomble - La page en folie

Nos âmes tourmentées de Morgane Moncomble

HUGO ROMAN - Nos âmes tourmentées - Couverture - La page en folie

Auteure : Morgane Moncomble

Éditeur : Hugo Roman

Collection : New romance

Thématique : Romance, Contemporain, Drame

Parution : 10 octobre 2019

Prix : 17

Résumé : 

Lorsqu’Azalea revient à Charleston, sa ville natale, ce n’est pas de gaîté de coeur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal. Sa mère, avec qui elle n’avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler. Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un temps qu’elle espère le plus bref possible.
Jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance d’Eden, son nouveau voisin. Il est charmant, amusant, différent des hommes qu’elle a rencontrés jusqu’alors. Il lui donne envie de changer, de bousculer le fragile équilibre qu’elle avait trouvé loin d’ici. Peut-être même de céder à son attirance. De vivre heureuse à nouveau tout simplement. Mais cela impliquerait de rester à Charleston. Est-elle capable de faire table rase du passé, d’oublier tout ce qui s’est passé ici ? Eden a ses propres fêlures mais il est prêt à l’aider.
Azalea a un long chemin à parcourir mais il pourrait la conduire vers l’amour et le bonheur.

HUGO ROMAN - Nos âmes tourmentées - Morgane Moncomble - La page en folie

Mon avis : 

Merci aux éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce roman.

Il y a quelque temps, une annonce m’a fait rêver : le nouveau roman de Morgane Moncomble qui allait sortir en octobre. J’ai tellement aimé Viens, on s’aime et Aime-moi te je fuis que je n’allais pas passer à côté de Nos âmes tourmentées.

P. S. : dans la seconde partie de mon avis, je vais parler des thématiques abordées dans le roman, donc ça peut spoiler.

« – Je pense que tu t’efforces d’être une garce pour ne pas que les gens s’approchent de trop près. T’es flippée à l’idée que quelqu’un fasse tomber ton précieux mur, ajoute-t-il en me regardant droit dans les yeux. Sauf qu’un jour, ça arrivera, Azalea. Alors prépare toi. »

Suite au décès de sa mère, Azalée décide de retourné dans sa ville natale. Là-bas, elle a de très mauvais souvenirs et elle avait décidé de fuir vite et loin Charleston. Très vite, on découvre la raison qui l’a poussé à partir sans un regard en arrière et c’est tragique, poignant et émouvant. Cet événement l’a beaucoup influencé et marqué. Encore des années plus tard, elle est marqué à vif et en souffre toujours, bien qu’elle le cache.

Quand Eden rencontre Azalée, il est directement sous le charme et il comprend qu’Azalée est tout aussi brisée que lui. Tous les deux ont vécu des choses dures qui les ont marqués mais n’ont pas défini qui ils sont. Malgré leur souffrance, ils sont devenus des personnes extraordinaires mais s’appropriaient l’un l’autre est loin d’être simple, surtout quand on a peur des sentiments…

« Azalée et moi nous défions du regard avec une intensité à peine croyable, et elle fait un tel effet que j’en frissonne sous mon tee-shirt. Sérieusement… ça devrait être interdit d’être si belle. C’est dangereux. Ça peut pousser à faire des folies. »

Je crois que je peux résumer NÂT en un mot : wahou. Je suis ressorti du roman bouleversé et en larmes. Les thématiques abordées sont importantes et d’une puissance incroyable. Le viol, la pédophilie, la dépression, le suicide et les violences sont des sujets graves et puissants. Morgane a une plume incroyable et elle arrive à rendre tout puissant, poignant, émouvant. Ce roman est magnifique et préparer les mouchoirs, vous en aurez besoin.

Les thèmes sont bouleversants, mais les personnages aussi. Azalée est remplie de souffrance qu’elle essaye de camoufler, sans y arriver totalement. Elle a su tenir son passé à l’écart pendant longtemps et garder tout secret. Jusqu’à Eden. Eden, l’homme dont elle tombe petit à petit amoureuse alors que lui tombe sous son charme à la seconde même et se rend compte des souffrances d’Azalée. Leurs douleurs se font échos. Ils se complètent, s’aiment et se battent ensemble. Et c’est magnifique.

Et puis, il y a aussi les personnages secondaires qui ne le sont pas tant que ça tellement ils sont présents et essentiels. J’ai beaucoup aimé voir l’homosexualité et l’autiste décrit en « arrière-plan ». Cela rajoute encore plus à la merveille de ce livre et à la profondeur des personnages.

« – Pourquoi tu souris comme un con ?
– Parce que plus j’apprends à te connaître, et plus j’adore ce que je découvre. »

Ensuite, je me dois de parler du féminisme présent dans le roman. Dans VOSA et AMJTF, il y a du féminisme mais cela reste assez nuancé, en tout cas par rapport à NÂT. Dans Nos âmes tourmentées, le féminisme est beaucoup présent, plus fort et a une dimension plus porteuse. J’ai adoré retrouver ça et j’ai l’impression que ça correspond bien à l’autrice. En tout cas, c’est en partie comme cela que je l’imagine.

En bref, je dirais que je préfère VOSA pour son histoire (et les perso), AMJTF pour Jason (et l’histoire) et NÂT  pour ses thématiques et tout le féministe qu’il en ressort (et les perso aussi). Des trois romans, c’est celui qui est le plus fort en thématique, en souffrance et en émotion. Je vous invite grandement à découvrir les romans de Morgane Moncomble, et en particulier celui-ci tellement il est fort et bien loin d’être niais ou tranquille. Il est porteur de message important.


« Bienvenue sur Dear Patriarchy.
Si personne ne vous l’a dit aujourd’hui : vous êtes forts, ne serait-ce que pour avoir survécu à cette journée. Mine de rien, ce n’est pas toujours facile. »


« – Tu te contentes de peu, c’est tout. C’est OK de ne pas pouvoir s’engager, de ne vivre que d’aventures d’un soir et c’est tout. Mais toi, tu ne le fais pas par envie. Tu le fais parce que tu ne connais que ça. Tu mérites tellement plus… et tu ne t’en rends même pas compte. »


« – Tu n’as pas mérité ce qui t’est arrivé, Eden Weiss. Ne pense jamais que tu ne vaux que ça car c’est la plus grosse erreur que tu pourrais faire. Ne crois pas non plus que tu n’es pas capable d’être aimé car de toute évidence, c’est eux qui sont en tort. Toi, tu n’as rien à te reprocher. »


« – Entre autres… C’est ce que l’amour fait, Azalée. Il rend dangereux. »


« Désolé, mais j’ai passé l’âge. Je pensais pouvoir m’en tenir au sexe avec toi, mais c’est faux. T’avais raison, je veux plus. Je veux tes faiblesses, tes peurs, tes erreurs, tes démons, je veux tout. Je veux le plus horrible de toi, pas un putain de mur. Alors le jour où tu te décideras enfin à mûrir et à arrêter de ta cacher, tu sais où j’habite. »


« – Et enfin, s’il te plaît, ne panique pas, mais il faut que tu le saches : je suis en train de tomber follement amoureux de toi. »


« Bienvenue sur Dear Patriarchy.
Vous avez le droit de prendre une pause. Vous avez le droit de prendre des médicaments. Vous avez le droit d’aller en thérapie. Votre santé santé mentale est une priorité. Votre bonheur est une priorité. Votre existence est une priorité. »


« Je pense sincèrement que Dieu met les meilleurs à l’épreuve parce qu’il sait qu’ils peuvent le supporter, parce qu’il sait que c’est l’adversité qui forge les gens bien. »

Une réflexion sur “Nos âmes tourmentées de Morgane Moncomble

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s