MICHEL LAFON - La nouvelle arche, tome 1 - Julie de Lestrange - La page en folie

La nouvelle arche, tome 1 de Julie de Lestrange

MICHEL LAFON - La nouvelle arche, tome 1 - Couverture - La page en folie

Auteure : Julie de Lestrange

Éditeur : Michel Lafon

Thématique : Jeunesse, Science-fiction

Parution : 25 octobre 2018

Prix : 15,95

Résumé : 

Spécimen : enfant maintenu en gestation artificielle pendant quinze années. Donne naissance à un membre actif et productif de la Communauté.
Mathilde est l’une des premières. Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle s’occupe des futures générations qui grandissent au Centre. Comme elle, ces spécimens n’auront pas d’enfance. Comme elle, ils naîtront, prêts à se battre, pour affronter l’ennemi invisible qui terrorise leur Communauté.
Aussi, lorsqu’un mal étrange frappe certaines unités, Mathilde cherche à tout prix le moyen de les sauver. Et ce qu’elle découvre pourrait bien remettre en cause sa propre humanité.
Mais peut-on être seule à changer le monde ?
Désormais, elle n’a plus qu’une alternative : se taire. Ou combattre.

MICHEL LAFON - La nouvelle arche, tome 1 - Julie de Lestrange - La page en folie

Mon avis :

Merci à Julie de Lestrange pour l’envoi de ce roman.

J’ai vu passer La nouvelle arche sur Instagram, sans jamais vraiment m’y intéresser. Mais la couverture, elle, m’a bien marquée. Elle est à la fois belle et très flippante avec son œil. Je ne sais toujours pas si je l’aime ou pas du coup, haha. Quand l’auteure, Julie de Lestrange, m’a proposé son roman, je me suis laissé tenter par le résumé. Le synopsis promet une histoire bien originale qui change totalement des romans jeunesses de science-fiction. Je me suis donc plongé avec enthousiasme dans cette histoire.

« Alors, à travers la nuit et la poussière qui tourbillonnait, incapable qu’il était de parler, il ne put qu’articuler des syllabes muettes. Des mots qu’elle lit sur ses lèvres et qui disaient sur un air de regret: toi aussi, tu vas me manquer. »

Mathilde est une enfant de la nouvelle génération, un des premiers spécimens. Dans son monde, un virus fait que les femmes ne peuvent plus porter les enfants jusqu’au terme. Pour que la survie des humains continue, le Centre développe dans des utérus artificiels des embryons pendant quinze ans. Durant ces années, l’enfant – le spécimen – grandit, évolue, sans se rendre compte de qui il est et sans avoir de réels contacts avec qui que soit. En réalité, les spécimens ne naissent qu’à leur quinzième anniversaire et sont ensuite formés au Centre.

Mathilde a décidé de devenir chercheuse et de travailler auprès des spécimens. Cependant, suite à un accident, toute une génération risque de mourir. Elle cherche alors une solution pour les maintenir en vie mais ses découvertes et les révélations auxquelles elle va être confrontée vont la bouleverser et lui donner un nouveau regard sur la communauté, sa communauté.

« L’important, avait préconisé Henri, est de ne pas avoir de regrets. »

L’univers peut sembler bizarre et compliqué – ça l’est un peu au début – mais il est très intéressant. Les femmes ne peuvent plus porter leur enfant et ces derniers se développent de manière artificielle pendant quinze ans sans naître. Sur le coup, c’est plutôt bizarre et je ne comprends pas encore tout de ce processus. Mais, ce qui m’a surtout frappé, c’est à quel point tout ça peut devenir réel. La servante écarlate est un roman qui a beaucoup fait parler du fait qu’il peut devenir réel, et je trouve que La nouvelle arche suit un peu les mêmes traces. C’est horrible, tordu, mais malheureusement tellement probable. Notre monde évolue vers toujours plus de technologie, de maladie et d’avancer scientifique. Ce qui se passe dans ce roman pourrait, à mon avis, très bien arriver dans plusieurs années, et ça fait peur. Je ne sais pas si l’auteure en avait conscience ou a écrit ce roman dans cette optique mais en terminant le roman, c’est la seule chose que j’avais en tête.

Sinon, pour parler plus de l’histoire, j’ai trouvé que le roman se focalisait beaucoup sur les spécimens et peu sur l’univers. J’ai ressenti un manque d’explication sur pourquoi le monde était tel qu’il était désormais et comment on en est arrivé là. Voir leur vie de maintenant, c’est intéressant, mais j’aurais aimé en savoir beaucoup plus.

Sinon, au niveau de l’action, la première partie est assez lente je trouve et ça commence à bouger que dans la seconde moitié, mais ce n’est jamais rien de fou. J’ai même été un peu déçue par la fin. Un vent de révolte naît mais j’ai eu l’impression qu’il a vite été abandonné avec la décision de Mathilde. Peut-être que je me trompe et que la suite m’apportera des réponses sur toutes mes interrogations mais je m’attendais tout de même à une fin plus explosive. Je voulais que ça pète dans tous les sens et qu’il y ait de l’action à gogo mais ce n’est pas vraiment le cas.

Concernant les personnages, je n’ai pas beaucoup accroché avec eux. Mathilde ne m’a franchement pas touché ou fait naître un quelconque sentiment d’attachement. En bref, je ne me suis pas attaché à elle – qui m’a pas mal énervée pendant une bonne moitié de l’histoire – ni aux autres personnages.

En fait, j’ai bien aimé mais sans plus les personnages et l’histoire. Je n’ai pas été happé par l’histoire ni bouleversé par les événements mais je trouve l’histoire originale et intéressante. Et je pense que l’histoire ferait une très bonne adaptation en film ou en série compte tenu des événements.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s