Exilium, tome 1: L’Internat de Frédéric Bellec

Édition: Autoédité

Tome: 1 sur 2

Thématique: Fantastique, Contemporain, Créatures

Parution: décembre 2015

Nombre de pages: 440 pages

Prix: 17€ (papier), 7,99€ (ebook)

 

Résumé:

« Cette semaine-là, de fortes chutes de neige exigèrent la fermeture du lycée où je travaillais comme ‘pion’, mais le maintien exceptionnel de l’internat permit l’hébergement de la poignée d’élèves bloqués sur place. Par ma proximité avec le lieu de travail, je fus le seul disponible pour assurer les nuitées. La semaine se présentait alors avec un calme insolent : encadrer sept adolescents occupés à compter les flocons au sein d’un établissement vidé de son âme. Sauf que nous n’étions pas seuls ! Au début, j’expliquais aux élèves effrayés que le vent et le froid étaient à l’origine des souffles et des craquements. Jusqu’à ce que leur fréquence nous accule à l’évidence : quelque chose sans aucun lien avec la météo avait infiltré le dortoir ! Alors que je pensais avoir trouvé le calme dans la campagne du Centre France, après mon départ de la Côte d’Azur pour la petite ville de Saint-Amand-Montrond, j’allais découvrir un énigmatique Berry, qu’au XIXe siècle Chateaubriand avait décrit comme une contrée  » où se passaient des choses étranges  » ! »

Mon avis:

Tout d’abord, je tiens à remercier d’avoir accepté de me laisser lire son livre. Et, cela a été possible grâce au site SimPlement.pro, donc merci au site également. Je ferais sûrement un article sur ce site plus tard.

Bon trêve de blabla, et passons au roman. Tout d’abord, ce qui m’a attiré vers ce roman de Frédéric Bellec, c’est la localisation. En effet, l’histoire se passe à Saint-Amand-Montrond, ville du cher de la France (Centre-Val de Loire), non loin de chez moi. Et puis, la fin du résumé m’a beaucoup intrigué. Résultat, j’ai « postulé » pour lire ce roman et j’ai beaucoup aimé.

L’histoire va principalement se dérouler dans le lycée Jean Moulin de la ville où on va suivre en particulier Frédéric, assistant d’éducation. Suite à la tempête de neige, le lycée est fermé mais certains internes n’ont pas pu rentrer chez eux. Du coup, qui, parmi toutes les AED est le seul à pouvoir venir s’occuper de l’internat ? Frédéric bien sûr ! Mais bon, même s’il doit travailler, il n’y a que sept lycéens, donc ça devrait être cool, en théorie. Oui, parce qu’en pratique c’est plus compliqué. La nuit, d’étranges bruits surviennent à l’internat, et effraient tout le monde, sauf Guilhem et Kévin. Mais d’où proviennent ces bruits ? Quelle sorte de  créature pouvait bien être derrière tout cela ?

« Rappelle toi: l’Amour Bannit la Crainte ! La peur n’existe que dans la tête, il n’appartient qu’à toi de la contrôler. Aime et ne juge plus ! »

Ce roman, écrit comme une sorte de journal intime avec les jours et les heures, sait faire peur au bon moment, rire quand il faut et être concentré le moment venu. J’ai eu un peu peur surtout lors de la soirée où tout chamboule mais j’ai aussi bien rigolé ! Mais, plus que tout, ce roman fait réfléchir. Même s’il parle de créature, de lycée et, vers la fin, un peu de religion, il faut aussi savoir qu’on aborde divers sujets  très importants: notre relation avec les animaux et leurs places, l’acceptation de soi et des autres… Il faut avoir l’esprit ouvert et être prêt à entendre des choses qui nous paraissent totalement folles. Et, ce message  est aussi important dans le livre que dans la vraie vie, et c’est ce qui en fait un beau roman.

Frédéric va voir tout son monde bouleversé. Tous ses idéaux, ses valeurs sûres, ses certitudes qu’il avait envers le monde, tout cela va changer. Et, même si c’est difficile pour lui de tout voir changer, il reste aussi ouvert que possible à tout ce qu’il découvre, bien que parfois, il soit un peu long à la détente, mais ça se comprend tout à fait !

J’ai passé un très bon moment en compagnie de tous ces personnages hauts en couleur et attachants. Je suis sortie de ma lecture avec pas mal questions, mais, d’après l’auteur, j’aurais les réponses dans le second tome, déjà disponible. Vous pouvez d’ailleurs retrouver tous les liens sur le site de l’auteur (lien en bas). Je lirai donc très certainement la suite pour au moins avoir des réponses, en espérant en trouver, sans non plus savoir trop quoi chercher. En tout cas je vous le recommande. Il est très bien écrit et les planches présentes à la fin de l’ouvrage permettent de se faire une idée un peu plus précise de ce que l’auteur voit. En plus, il se lit assez vite, même s’il contient 440 pages.

« La mémoire est toujours aux ordres du cœur. »

Antoine De Rivarol (Rivaroliana)

Les liens utiles:

Le site de l’auteur juste ICI.

Sa page Facebook par là ICI.

Le lien Amazon vers le roman, suivre ICI.

Publicités

4 réflexions sur “Exilium, tome 1: L’Internat de Frédéric Bellec

    • L’univers est très bien construit et nous fait poser beaucoup de questions ! La suite le tente beaucoup mais ce ne sera pas pour tout de suite. Mais surtout, merci à vous de m’avoir permis de lire votre roman, j’ai passé un très bon moment.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s