Bonne lecture·Fantastique·Gallimard·Historique·Jeunesse

Lady Helen, tome 1: Le club des mauvais jours d’Alison Goodman

Couverture Lady Helen, tome 1 : Le club des mauvais jours

Édition: Gallimard Jeunesse

Tome: 1 sur 3

Thématique: Fantastique, historique, jeunesse

Parution: 18 août 2016

Nombre de pages: 568

Prix: 19,50 €

Résumé:

Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage. Mais d’étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence: une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ?

« Sous le Régence anglaise, un drame inventif et saisissant, avec du surnaturel démoniaque au tournant : génial ! » The Bookseller

Mon avis :

Le résumé est très bien écrit : il n’en dit pas trop mais en dévoile juste assez. Il dévoile ce qui va se passer sans en donner les détails. Alors oui, il y a une société secrète, Le club des mauvais jours, oui, il y a des démons et oui, il y a un homme sulfureux. Mais il ne faut pas oublier qu’on se trouve dans la Régence des années 1812 à Londres. Le monde est différent, les codes de bienséances sont différents, et c’est ce qui fait la beauté de ce livre, en autres choses bien sûr.

Notre héroïne, Lady Helen Wrexhall vit chez sa tante et son oncle depuis que ses parents sont décédés. Et sa vie n’est pas facile avec son oncle. Ils n’ont pas la même vision des choses et il lui reproche sans arrêt de « trop » ressembler à sa mère. Ses parents, accusés de trahison, à un impact très lourd dans sa vie puisque beaucoup la juge par ce fait. Mais Helen n’est pas un personnage qui se laisser faire, même si les règles de bienséance l’empêche d’être entièrement elle-même.

Tout son monde va changer quand elle apprend certaines choses sur ses parents, puis sur elle-même : c’est une Vigilante, fille de Vigilante. Et comme tous les Vigilants, elle a des pouvoirs qui la rendent unique. Mais ces pouvoirs sont chargés de conséquences. Il existe peu de Vigilants pour le nombre de démons sur Terre, alors qu’elle soit femme ou non, elle doit servir la cause. Cependant, beaucoup de choses font qu’elle doute de son avenir, d’elle-même, de ses pouvoirs… Et Lord Carlston n’y est pas pour rien. Décrit comme sulfureux par le résumé, il est aussi énigmatique, beau et rusé puisqu’il arrive toujours à ses fins. Arrivera-t-il à faire prendre conscience à Helen de son don, de son importance et de sa force ? Réponse dans cette trilogie.

Helen est un personnage qui se soucie un peu du regard des autres mais qui ne se prive tout de même pas de faire ce qu’elle veut, comme elle le veut. Elle est intelligente, perspicace, cultivée, à l’écoute et toujours prête à aider les autres. C’est un personnage auquel on peut facilement s’identifier. Elle, bien qu’à l’époque les femmes n’étaient considérés comme « peu utiles » et sans grand pouvoir dans le monde et la société, voit les choses différemment. Pour elle, les femmes peuvent faire autant que les hommes mais la société et la bienséance, encore une fois, l’empêchent de pouvoir faire tout ce qu’elle voudrait. Certains personnages, comme Benchley montre d’ailleurs son « dégoût » pour les femmes, surtout celles qui se battent. Cependant, cela restait l’avis de bon  nombre d’hommes à l’époque.

« Aucune femme ne choisira jamais de se battre, intervient Benchley d’un ton railleur. Une femme est faite pour obéir aux hommes, c’est la loi de la nature. »

Face à elle, se trouvent plusieurs personnages mais Lord Carlston est celui qui va la faire le plus douté. À la découverte de ses pouvoirs, de son don, de son importance, Helen ne sait plus réellement ce qu’elle veut, elle doute en permanence. Parce que même si ce nouveau monde lui fait peur, comment peut-elle résister à sauver les personnes qui l’entourent ? Elle est unique dans cet univers et d’une grande importance mais elle n’est pas sûre de pouvoir assurer et assumer son rôle.

Ce premier tome, qui fait tout de même 568 pages (une brique donc) et plein de rebondissements, de mystères et de découvertes. Alors oui, il arrive que parfois ce soit un peu long, l’histoire demande un peu de temps pour s’établir mais j’ai vraiment apprécié cet univers. Vivre sous la régence, avoir des démons et des Vigilants, avoir des pouvoirs… Cette alliance est inhabituelle pour moi et j’espère que dans les deux autres tomes, la Régence sera davantage exploitée.

Au final, j’ai vraiment passé un bon moment avec ce livre et je lirais avec plaisir la suite. Avec ce premier tome, on n’obtient pas toutes les réponses, ce qui donne envie de continuer. Autant pour savoir comment la confrontation Vigilants-Démons va ce passer, que pour savoir le choix définitif d’Helen ou encore pour savoir comment va évoluer, ou non, la « relation » entre Helen et Carlston. J’ai tant de questions sans réponses qu’il me tarde vraiment de savoir la suite.

Alors si la Régence, les démons et les « sauveurs » vous plaisent, n’hésitez pas. Certains trouveront qu’il n’y a peut-être peu d’aventures, de mouvements mais les passages, récurrents tout de même, les rendent davantage uniques et prometteurs. Alors, n’hésitez plus et foncer !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Lady Helen, tome 1: Le club des mauvais jours d’Alison Goodman »

    1. Il est très sympa. C’est un livre qui laisse un peu de mystère, des rebondissements, un peu d’amour aussi mais très peu exploité dans ce premier tome. Et associé la Régence aux créatures démoniaque, c’est un bon mélange. Je te le recommande. N’hésite pas à me dire ce que tu en aura pensée si tu le lis ! 😊

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s